Gazettejardin

Le bouturage reste important pour une plante

Lorsqu'on aime une plante, on peut tenter de la reproduire. Il existe plusieurs techniques pour cela : le bouturage, le marcottage ou le greffage. Les deux derniers procédés sont pratiqués par les professionnels ou par des jardiniers expérimentés. La technique du bouturage est destinée à tous, elle est simple, économique et ne nécessite pas de matériel spécifique.

Comment bouturer

On choisit une plante saine tout d'abord. A l'aide d'un sécateur ou d'un couteau qui est désinfecté avec de l'alcool ou de l'eau de javel, afin d'éviter toute contamination de la bouture ; on prélève un fragment de la plante mère. Il peut s'agir de feuilles, d'une tige ou de racines. Si la plante mère est fournie, on peut effectuer plusieurs prélèvements afin de multiplier les chances de réussite. On utilise ensuite de l'hormone d'enracinement ou également appelée hormone de bouturage. On trempe la coupure dans la poudre, on secoue légèrement le fragment de plante, afin que l'excédent tombe. On place ensuite le rameau dans un substrat. Il peut être acheté dans le commerce. Mais on peut aussi le faire soi même, pour cela il suffit de mélanger de la tourbe blonde et du sable à part égales.

Les pots en terre cuite contenant les boutures sont alors placés idéalement dans une serre. A l'abri du vent, du froid, des prédateurs, celles ci auront plus de chances de survivre. Les escargots et les limaces sont friands des jeunes rameaux. De plus la serre a la propriété de conserver une température relativement constante. Elle doit être placée à mi ombre, pas de rayonnement direct. Sans investir dans une grande serre, on peut trouver dans les jardineries des serres miniatures qui ne coûtent que quelques dizaines d'euros. Le substrat doit rester humide tout au long de l'enracinement.

Au bout de quelques semaines, on peut constater que les boutures bourgeonnent. On peut pour confirmer la prise des boutures, tirer légèrement sur la tige. Si celle ci résiste, cela veut dire qu'un système racinaire s'est développé. De nouvelles plantes ont été conçues.

Quand bouturer

Toutes les plantes ne se bouturent pas aux mêmes périodes. Certains végétaux devront être bouturés en période de croissance de la plante. L'hortensia se bouture au mois de mai, quant au rosier ; sa période de prédilection est plutôt au début de l'automne. Et c'est au début de l'année suivante que l'on pourra constater si le rosier bouturé a pris.

Afin de multiplier les chances, on recommande d'effectuer de nombreuses boutures sur une même plante.

Commentez.

Les publications similaires de "Les news"

  1. 24 Avril 2017Gazette jardin vous présente les plus beaux parcs d'Europe !273 clics
  2. 23 Nov. 2016Le bouturage expliqué de A à Z503 clics
  3. 16 Sept. 2016Comment intégrer un spa 4 places dans son jardin574 clics
  4. 18 Juil. 2016Quel bassin pour quel poisson ?563 clics
  5. 16 Mars 2016Légumes, poisson bio avec l'aquaponie725 clics
  6. 7 Fév. 2016Faire le choix du spa pour son jardin985 clics